Savoir jouer

On septembre 29, 2013 by Fabien et Maitie

Le couple : un jeu sérieux à la mode ?

Nous avons choisi de nous intéresser cette semaine au couple en le comparant à un serious game, ces jeux sérieux à la mode, dans ce sens, où aujourd’hui les personnes qui vivent en couple ou qui souhaitent vivre une relation de couple, ne désirent plus « revivre » les tensions d’antan ou les problèmes de communication de leurs aînés, mais aspirent à vivre des serious game, où le sérieux devient synonyme d’authentique et le quotidien, promesse de plaisirs simples.

Le couple peut se présenter comme un univers possédant de nombreux niveaux de lecture. Il s’apparente alors aux jeux vidéo, qui de

LEGO

Nathan Sawaya

part leurs évolutions techniques (simulation 3D époustouflante) et leurs avancées sociales (serious game, freemium, jeux en réseau) repoussent les limites du jeu et des interactions entre les joueurs.

Certes si les plates-formes de jeux assimilées ici au quotidien ont fortement évolué et que les environnements pixellisés qui font office de références sociales ont volé en éclats, peut-on en dire autant du fonctionnement des joueurs, à savoir chacun d’entre nous dans la relation à l’autre ? Dans les serious game traditionnels, le support du jeu vidéo permet de conduire des apprentissages sur un mode ludique. Et pour cela, le joueur débutant accepte qu’il n’a pas encore joué et qu’il est novice à ce jeu là. Dès lors, il développe de formidables manières de jouer et découvre d’autres horizons de lui.

Mais lorsqu’il s’agit de nos relations amoureuses et de couple, avons-nous réellement changé nos habitudes comportementales et nos manières de communiquer ou avons-nous habillé cela avec des techniques « plus ou moins acceptables » vendues à prix d’or sur le marché du développement personnel ?

Voyons comment jouer et en tirer des quelques bénéfices

  • Pour avoir une communication plus fluide
  • Pour repérer quand l’autre passe en mode « lapin crétin » afin d’éviter de s’embarquer tous les deux vers une voie sans issue
  • Pour savourer des échanges dans la joie et le rire
  • Pour donner à ceux qui nous entourent (dont nos enfants) une référence qu’une nouvelle approche est possible
  • Pour ne plus être “obsédé” par la performance

 

Anecdote

Thomas, comme bien des hommes qui ont su garder une âme d’enfant, est un adepte des jeux vidéos notamment ceux sur console. A chaque fois qu’il le peut, il aime jouer avec son fils de 4 ans, ce qui énerve passablement sa compagne Emilie, pour qui tout ceci n’est que du temps perdu. Et lorsque Thomas demande à Emilie ce qu’elle propose concrètement comme autre jeu, à part bredouiller que, de sont temps on s’amusait dehors ou qu’il y a des jeux de société, elle n’en dit pas plus.

Mais saurait-elle jouer ? Saurait-elle passer en mode maman plutôt qu’en mode mère ? 

Un jour, alors qu’Emilie manifestait son mécontentement à Thomas, il en a eu marre, il a tout éteint brusquement (la console, la TV et autres appareils modernes) puis s’est assis par terre avec son fils et a simplement dit à Emilie: « Vas-y, à toi, montre-nous comment tu fais à défaut de savoir comment on ne devrait pas faire ? » Et il a attendu. Emilie s’est énervée, a prétexté qu’il y avait la cuisine à ranger et la voiture à laver et donc qu’elle n’avait pas le temps. Thomas s’est alors levé, lui a tendu leur fils Liam en disant : « je fais la vaisselle et nettoie la voiture ; joue avec Liam et montre-lui combien c’est si facile pour toi de jouer, maintenant que tu as du temps et rien à faire puisque je m’occupe de tout ! ». Et il parti faire la vaisselle et laver la voiture. Après quelques minutes, Emilie qui avait ouvert un livre (rejeté par Liam) et sorti un jeu de société,  s’est entendu dire par son fils : « mais qu’est-ce que tu fais ? tu joues pas avec moi là ?! tu joues à faire la maman ! c’est vraiment pas drôle pour moi, joue vraiment ! »

Nous avons là l’équivalent d’un niveau sur un jeu vidéo, que nous aurions pu appeler le niveau « game kid ». C’est un niveau déjà très avancé, puisqu’il croise des aptitudes à jouer avec son enfant intérieur, à être dans une qualité de présence et d’authenticité avec son enfant « réel », mais aussi à ne pas activer un jeu psychologique avec son partenaire de vie et enfin à assumer la responsabilité de ses croyances et savoir prendre soin de ses besoins.

Avant de prétendre savoir jouer à un niveau aussi avancé, il eut été préférable pour Emilie de commencer par jouer avec Thomas, afin que tous deux puissent se soutenir dans une voie « nouvelle ». En effet, le jeu en couple est déjà suffisamment subtil (du fait des jeux psychologiques) pour ne pas aller au niveau enfant, qui ne l’oublions pas sont « des maîtres incontestés et quasi-imbattables du jeu ». C’est un peu l’équivalent du boss de fin sur les jeux de plateaux.

 

Savoir jouer : un moyen de lâcher la performance

Savoir jouer est un moyen efficace d’obtenir une autre forme de réussite plus en lien avec l’individu, dans la mesure où cela s’inscrit dans une écologie de performance. Dans la lignée de nos sociétés modernes qui sont obnubilées par la performance, nous optons presque tous, malgré nous, vers toujours plus de ….

Nous « devons » alors produire encore et encore. Et rien n’échappe à ce dictat, que ce soit dans les domaines professionnels, sportifs ou artistiques mais aussi dans la vie de tous les jours, comme par exemple dans la sexualité, dans les temps partagés avec l’autre ou dans les moments avec ses enfants.

bateau-performance

F et M avait envie de vous inviter à envisager d’explorer comment transformer « ce toujours plus »  vers « osez un petit pas ». Lâcher la performance veut simplement dire pour nous, de ne plus être focalisé sur le résultat que cela va produire et pour lequel l’humanité va « vous aimer un peu plus », mais plutôt sur la sensation et les sentiments que cela vous procure au moment où vous le faites. Et là, la relation est l’autre est tout simplement magique car vous pouvez partager en temps réel ce qui se passe pour vous et découvrir ce que vit l’autre. Cela augmente votre communication et votre qualité d’union vous amenant à être en « communion ».

Le moment par excellence dans la relation de couple où lâcher la performance est à la fois fondamental si on veut évoluer, et difficile si on veut être authentique, est assurément la sexualité. Donc ne commencez pas par cela, mais plutôt par des actions plus légères du quotidien, d’où le fait de faire des petits pas et d’accepter que vous êtes en train d’explorer une autre manière de faire.

  

S’autoriser le petit pas de jouer : la clé F et M

Assassins-creed-4S’autoriser le petit pas de jouer entre adulte et partenaire de vie va vous amener à explorer des approches que vous ne connaissez pas et pour lesquelles vous avez sûrement peur d’être considéré(e) comme ridicule. C’est pourquoi faire des petits pas en intégrant que vous n’êtes pas au sommet va peu à peu orienter le plaisir sur ce que vous êtes en train de faire et non sur ce que cela risque de produire demain. C’est un peu comme si vous commenciez à jouer au jeu vidéo Mario Kart, plutôt qu’à Assasins’creed. Allez-y progressivement.

C’est parce que vous allez savourer chaque étape comme une belle victoire et que vous allez prendre plaisir à chaque instant en vous amusant, qu’un jour vous serez là où vous avez toujours « visionné » d’être.

En coaching, certains vous diraient que vous changez votre focus, votre manière de voir et qu’ainsi vous allez pouvoir exprimer votre pleine puissance au-delà des limites que VOUS vous êtes toujours fixées.

 

Outils pratiques pour vivre son couple au quotidien

Activation de l’énergie de l’enfant intérieur

  1. Choisir une fois par semaine une action simple que l’un ou l’autre ou les deux n’ont jamais fait (pour Emilie, cela pourrait être de jouer à un jeu vidéo). Cette action n’a pas pour but d’être plus aimé(e) par l’autre mais de s’autoriser à explorer l’inconnu. Cela va activer votre enfant intérieur qui va trouver des solutions souvent « originales»
  2. Et puis AGIR en planifiant la date, le jour et l’heure de votre action et s’y tenir quoiqu’il arrive. Explorer cette inconnue et sentez en vous grâce au processus F&M,  l’enfant intérieur qui se réveille, parfois après un très long sommeil.
  3. Notez sur un carnet ou sur une application informatique, ce que vous avez ressenti et ce que cela vous a apporté. Ce carnet vous aidera dans les moments où le doute voudra s’insinuer et vous permettra de continuer, de ne pas lâcher.
  4. Puis peu à peu, vous découvrirez les types d’actions qui sont les plus nourricières pour votre enfant intérieur. Par exemple, des actions en lien avec l’art ou votre réseau social.

 

Cultiver sa relation à son enfant intérieur grâce au rituel

Pour entretenir un jardin, vous devez agir de manière régulière. Pour se développer et cultiver les relations à l’autre, il en est de même. Cependant si vous avez envie de le faire, et que vous avez une volonté d’acier, il y a fort à parier qu’après quelque temps, cette volonté risque de ne plus être assez forte pour mener les actions.

 

Une astuce consiste à identifier vos rituels de réussite

Un rituel de réussite est une série d’actions qui répétées amène un type de résultat clairement identifié.

Ex : une personne en surpoids possède comme rituels de manger toutes les 30mn des gâteaux et de boire un soda. Elle pratique avec régularité la pause canapé-TV qui dure plusieurs heures et avec une attitude assidue le fait de lire sur internet les succès de ceux qui ont perdu du poids, mais jamais oh grand jamais, elle ne possède dans ses rituels, le fait d’agir comme ces personnes qui l’inspirent.

A contrario, un athlète possède comme rituel, le fait de se lever et d’écouter un speech motivationnel sportif inspirant, de faire 5 mn de trampoline, de manger un milk-shake à la banane avec 3 autres fruits dans les 30 minutes de son lever, de boire de l’eau toutes les 30 mn et de faire des pauses toutes les deux heures en respirant.

 

Quel est votre rituel du jeu en solo ? Quel est votre rituel du jeu en couple ?

Pour cela regardez simplement comment vous fonctionnez et au besoin demandez à l’autre ce qu’il observe de vous quand il vous voit jouer. Prenez juste l’information pour vous aider à faire un point honnête de là où vous en êtes et non pour partir sur des jeux psychologiques stériles.

Puis suivez cet ordre d’action :

  • identifiez vos rituels
  • programmez-les
  • FAITES-LES,
  • Notez ce que vous avez ressenti,
  • Ajustez-les
  • Savourez ce que vous avez découvert.

Dans le cas de rituels de jeu avec votre partenaire de vie, la seule différence sera de partager ce que vous avez vécu et d’apprendre à accueillir et apprécier ce que l’autre a vécu, surtout si c’est différent de votre vécu. Alors vous vous enrichirez mutuellement.

Très vite vos deux enfants intérieurs seront ravis de jouer l’un avec l’autre et découvrir le monde ensemble. N’oubliez pas lorsque les protagonistes d’un couple se rencontrent, ce qu’ils voient c’est d’abord et avant tout leurs enfants intérieurs respectifs. Et quand la relation se dégrade, c’est parce que nous perdons le contact avec cette magnifique puissance qui pétille en l’autre.

Voyons comment la fable qui suit illustre nos propos

  

Fable de La reinette bleue et du scorpion

 

Sur une berge étendue, un scorpion attendait,

Qu’une chance s’ouvrit pour qu’il puisse traverser,

C’est alors qu’il vit sur un nénuphar flottait,

Une reinette aussi bleue qu’amusante.

 

-« Hola belle de saphir, que radieuse vous êtesreinette-bleue

permettez que je vous invitasse à ma fête »

La grenouille bondit dans un élan de coquette,

Et face au scorpion parada toute souriante.

 

-« J’ai bien connu votre douce cousine verte,

si serviable et grandement alerte »

– « Hélas votre invitation causa sa perte 

car votre dard lui offrit sa nature violente ».

 

A cela dans un croassement, elle ajouta :

« Ma peau par son bleu est une promesse de trépas,

mais je ne suis pas venue par simple vandetta,

mon souhait réside dans l’aventure d’un compagnon ! »

 

Etonné le scorpion d’abord recula,

Puis intrigué, il s’avança sans qu’elle ne bougea,

«Avec vous, explorer le monde pas à pas,

fait promesse de surprises belle reine. »

 

Moralité

Le danger de nos natures sauvages

sont le fruit de nos croyances primaires,

et lorsque le voile de la peur qui ravage,

se déchire, le possible ne se résume qu’à faire ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *