Séquence du film Titanic

On mai 1, 2013 by Fabien et Maitie

La séquence étudiée aujourd’hui est une séquence du film Titanic, qui va permettre d’observer 4 choses fondamentales que nous allons approfondir ce mois de mai au travers de 4 fables, à raison d’une part semaine :

  1. Le corps ne ment pas
  2. Comment ne pas prendre en charge l’autre?
  3. La différence entre la mère / la maman et le père / le papa (notamment dans la relation aux enfants)
  4. La place d’un beau-père ou d’une belle mère (y compris ceux d’adoption) et comment vivre avec les enfants de l’autre?

La séquence qui nous intéresse plus particulièrement de décrypter et qui provient du film « Titanic » de James Cameron avec Léonardo Di Caprio et Kate Wintslet est la séquence de la venue de Jack en 1ère classe, avec le repas dont voici le time code (approximatif selon votre version) : 54 mn 31 jusqu’à 1h 02mn 50sec.

Dans cette séquence, nous allons distinguer deux grandes scènes : l’arrivée et le repas.

 

I. L’arrivée

Baiser Leonardo Di Caprio

La scène

La scène débute par la descente d’escalier où nous pouvons pourvoir Léonardo Di Caprio se déplacer tranquillement jusqu’à croiser les bras et s’adosser à une colonne. Puis très vite, il observe comment se comportent les gens de la première classe dans leur tenue de corps : port altier, rectitude, tenue de soi, discrétion… et décident de les mimer pour faire partie de leur monde. Cette scène prend fin avec la rencontre du fiancé, qui marque que la posture n’est pas tout, l’intonation est aussi importante et enfin le message lui-même. Ce que vous pourrez découvrir tout le long de la séquence avec les intonations « appuyées » mais surtout lorsque des personnes bienveillantes donne des conseils à Jack sur les codes « message » à utiliser.

 

 Clé de lecture : décoder le langage du corps

Selon Albert Mahrabian, professeur en Californie, lorsque nous rentrons en communication avec un tiers,  trois types de langages vont s’activer, connus sous le terme « règle des 3v »:

  • Le non-verbal par l’expression visuelle et le langage du corps (55% du message)communication-non-verbale-3080
  • Le para-verbal ou vocal par l’intonation et le son de la voix  (38% du message)
  • Le verbal par la signification des mots (7% du message)

Comme le corps ne sait pas mentir (notre prochain article), il est notre principal indicateur de cohérence dans le message que nous envoie l’autre ; c’est pourquoi le mimétisme est un excellent moyen pour faciliter une communication rapide puisque les corps en se calibrant entre eux, se reconnaissent et s’apprécient plus vite. C’est un premier pas pour apprendre à décoder le langage du corps. Cette technique est utilisée en PNL et par de nombreux coach pour mieux entrer en relation avec leurs interlocuteurs ; cependant vous l’avez déjà sûrement utilisé sans même peut-être le savoir, quand vous vous accroupissez pour parler à votre enfant, vous vous calibrez sur sa hauteur de corps et ainsi facilitez la communication.

 

Outil pratique

Nous vous invitons à expérimenter dans votre quotidien l’exercice suivant :

Choisissez un bar dit « Vip » et entrez dedans. Observez comment les gens se comportent et les 4 grands traits communs et récurrents à la plupart d’entre eux. Puis ensuite adoptez ces traits en vous amusant comme si vous étiez un acteur.

Ressentez ce que cela produit dans votre corps comme sensations et qu’est-ce que cela vous ouvre.

Refaites l’exercice quelques heures ou jours plus tard dans un bar dit « populaire ».

Familier de l’exercice et des sensations que cela procure, expérimentez d’adopter des positions identiques à des interlocuteur plus proches (compagne, compagnon, enfant, parents, collègues…) et observez la qualité de relation qui en découle.

Cela vous permettra sûrement de découvrir des facettes du monde de l’autre, qui augmenteront la fluidité de votre relation.

 

II. Le repas

La scène

La scène débute par l’intervention de la mère de Rose qui pose alors certains critères relatifs à la maternité, qui cherche à protéger autant sa fille ou ce qu’elle pense que devrait être sa fille, que les conventions auxquelles elle adhère et qu’elle ne souhaite peut-être pas remettre en cause. Puis très vite une autre image maternelle apparaît (la voisine de Jack) qui officie plus comme une mère voire une maman pour lui.

A table

Donc un joli jeu de va-et-vient type mère/belle-mère et mère/maman. Puis les interventions de l’homme avec le fiancé qui marque lui aussi une posture parentale, du type père identique dans les gestes, le ton et les message à ce que fait la mère de Rose. Alors que seul l’autre homme (d’un certain âge et moustachu) qui va s’exprimer, le fait comme un grand-père soutenant ou même s’il était le père ou le papa de jack. Enfin Jack, fort de tout cela doit trouver les mots justes et les tons justes, car sa couverture est « dévoilée ». Remarquez alors comment l’humour, la simplicité et le vivant vont lui permettre de maintenir sa dignité.

Leonardo DiCaprio

Clé  de lecture : garder le lien avec votre monde intérieur

Lorsque nous sommes en présence de notre père ou mère, beau-père, belle-mère, ou de notre maman ou de notre papa ou enfin de mère et père de cœur, différents profils relationnels apparaissent. Si le profil éducatif peut pointer avec tout son cortège de croyances, que le profil social peut écraser avec ses conventions, que le profil amusant nous apprend en jouant ; le vivant et le naturel eux, s’expriment avec beaucoup de bienveillance, de compréhension et de soutien.

Cependant comme le corps ne peut pas mentir, les postures et les intonations vont nous en apprendre bien plus sur les intentions de nos interlocuteurs, que sur les questions ou affirmations qu’ils peuvent poser. A nous de ne pas nous laisser embarquer par les messages ou nos interprétations, mais bien de toujours être en lien avec nous avant de répondre. Et là, une clé essentielle pour ne pas nous quitter et garder notre centrage, c’est de garder le lien avec votre monde intérieur. Voyez comme Jack nous évoque un peu plus de son monde quand il est attaqué ; ce qui lui permet de toujours rester en accord avec lui.

 

Outil pratique 

Observez à quoi ressemble votre monde : ses couleurs, ses formes, ses sons… et lorsque que vous êtes en présence d’un tiers, vérifiez de bien maintenir ce lien à votre espace intérieur. Voyez que lorsque l’autre cherche à vous entraîner loin de vos valeurs et de votre centrage, principalement si cet autre est un proche parent, il vous permet en fait d’enrichir le nuancier de votre monde, et qu’en aucun cas il ne peut venir l’envahir, sauf si lui en donnez l’autorisation.

L’autre, ses mots et même ses attaques ont un pouvoir très relatif sur votre univers, en revanche si vous accueillez cela, cela pourrait vous ouvrir une nouvelle couleur, car il vous donne le loisir de vous observer depuis un angle tout à fait singulier.

 

Conclusion

Si vous voulez vous amusez à repérer les postures de corps, la différence de l’autre monde avec ses codes et comment s’expriment les figurent d’autorité (notamment paternelle) dans le monde de Jack, alors nous vous invitons à le suivre et à « aller dans une vraie fête » et…  Amusez-vous bien !

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’envers de cette scène du film et de la volonté de son réalisateur, nous vous conseillons cet intéressant article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *