Séquence du film 300

On juin 5, 2013 by Fabien et Maitie

Le séquence filmique abordée ce mois-ci concerne le film 300 qui s’avère être particulièrement pertinente au niveau des expressions de corps. Elle permet de souligner différents thèmes abordés dans notre blog ce mois-ci, notamment l’importance de la respiration (dans le mouvement) mais aussi le fait d’observer et d’interroger avant d’agir, sans oublier certaines postures masculines comme celle du père.

 

wallpaper-143718

 

C’est un péplum co-écrit par Zack Snyder, tiré du roman graphique 300 de Frank Miller et Lynn Varley. Le film donne une vision  singulière de la Bataille des Thermopyles (en -480) et dans le but de restituer l’imagerie de la bande dessinée de Frank Miller, il a été tourné en grande partie à l’aide de la technique d’incrustation.

Le passage qui nous intéresse ce mois-ci va du début du film et plus précisément à partir de l’arrivée du perse jusqu’au moment où Léonidas pousse le pousse dans le puits.

 

Le premier moment où nous voyons Leonidas, c’est quand il entraîne son fils et lui enseigne des grandes lois tirées de son expérience ainsi que certaines de ses valeurs. D’un point de vue de la PNL, il adopte des postures où l’enfant peut être réceptif au message (comme en étant assis pas terre à la même hauteur que lui) mais aussi plus enclin à s’élever vers des valeurs plus hautes en se relevant lui-même. Il imprègne l’enfant de ces messages par des ancrages corporels, notamment en posant la main sur l’épaule en disant « n’oublie pas la leçon d’aujourd’hui » puis en posant sa main sur la tête de l’enfant en répétant les valeurs enseignées « respect et honneur ».

1314621176-2

Ce sont ces mêmes valeurs qui vont conduire la scène suivante. En effet, pendant tout l’échange avec le perse, Léonidas est à l’écoute de ce qui s’anime en lui ; comme si son vivant avait repéré quelque chose qui « n’est pas ok » ; en quelque sorte qui ne serait pas respecté ou honoré.  Ses yeux balayent alors de gauche à droite à la recherche de ce qui ne va pas. Puis lorsqu’il trouve ce qui le gène : le mot soumission, alors son corps se détend et il se met à respirer plus calmement.

300dDès lors, il prend le perse « un peu de haut » et hausse le ton lorsqu’il est interrompu par le conseiller Théron, alors tout son corps se tend dans la même direction (orientation de la tête, main droite ouverte comme une lance en direction du conseiller).

Le plus intéressant en terme d’écoute de soi, de vérification et de posture vient dès que le perse lui demande de «choisir soigneusement les mots qu’il va dire car ce seront peut-être les derniers en tant que roi ».

 

 

Leonidas va alors :

1)    Ramener le regard à l’intérieur de lui comme s’il contemplait les bases de sa terre. Un gros plan sur ses pieds va renforcer cela avec une respiration qui va être marquée par le vent qui souffle.

2)    Il remonte sa tête et son regard se porte alors sur la terre, là où justement il pose ses pieds. Soleil, arbres et montagne font office de paysage.

3)    Puis le regard se porte sur les femmes

4)    Puis sur les enfants de Sparte

5)    Et enfin sur sa Reine

6)    Il redescend son regard au sol et réévalue à la lumière de tout ce qui lui est cher avec une voix off (de la terre et de l’eau).

7)    Puis il prend sa décision et sort son épée en menaçant le perse. Et là, il fait état de tout ce qui n’est pas acceptable pour lui et ce avec une certaine autorité.

300b

Dans cette séquence, nous pouvons voir, quand nous laissons aller notre respiration, tout ce qui peut se passer en nous, et que nous pouvons accueillir si nous sommes à l’écoute et que nous l’observons pleinement.

Le perse va quand même réussir à le déstabiliser lorsqu’il va lui poser « que c’est de la folie ».

300bdcap2_original

Léonidas va alors avoir un recul puis va chercher une validation extérieur au bien fondé de ce qu’il a posé. Il va trouver cet appui dans sa Reine qui par son autorité de corps et son port de tête qu’elle va légèrement incliner, lui donner son approbation ; ce qui va confirmer à Léonidas qu’il agit de manière légitime.300c

 

Dans notre relation de couple, il est assez fréquent que nous allions chercher chez l’autre cette approbation afin de légitimer certains de nos actes. Toute la subtilité dans cela, réside dans le fait de soutenir l’autre à la lueur de ce qui nous apparaît comme juste et non de ce qu’ l’autre souhaiterai que l’on valide.

A chacun donc d’observer et d’interroger ce qui est juste avant d’agir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *