Problème de couple : gestion du quotidien

On mars 20, 2014 by Fabien et Maitie

gestion-du-quotidienLa question de la semaine posée par une de nos lectrices« Je ne sais plus comment faire pour faire face au quotidien. Je suis épuisée. Je le lui dis et pourtant il n’en fait pas plus. Il dit qu’il en fait suffisamment comme ça et qu’il n’a même plus le temps de jouer sur son ordi… Ca me rend folle ! « 

 

La gestion du quotidien

C’est la principale pierre d’achoppement des couples, en ce sens que c’est souvent ce qui est évoqué comme étant un espace qui génère des tensions. Le quotidien ou la routine sont généralement un temps qui met en exergue  les problèmes ou de difficulté de communication et de compréhension qu’il peut y avoir entre les deux partenaires de vie.

En effet, le couple est une rencontre entre deux univers qui n’ont pas les mêmes besoins, ni les mêmes manières de fonctionner. L’homme, s’il était seul responsable du quotidien le gérerait sans problème, il en est de même que la femme. En revanche, le résultat serait différent : un espace rangé pour l’un peut être considéré par l’autre comme un foutoir innommable de même que faire le ménage revient pour l’un à passer un rapide coup d’aspirateur sur les surfaces visibles alors que l’autre nettoiera les moindres recoins…

Donc, si par exemple, la femme demande à son compagnon de ranger et qu’elle n’est pas prête à accueillir la manière dont il le fait, on se trouve devant un problème :

  1. L’homme n’est pas reconnu pour ce qu’il a fait, ni dans sa capacité à gérer les choses. Il se sent dévalorisé.
  2. La femme se sent incomprise. Elle ne se sent ni respectée ni soutenue.

Avec le temps, la répétition de ce phénomène amplifie le sentiment de castration chez l’homme (il n’est pas reconnu en tant qu’Homme) et une humiliation chez la femme (elle se sent rabaissée en tant que femme).

 

Les 3 conseils FnM pour transformer cela

  1. Permettre à l’autre de faire à sa manière
  2. Voir ce qui est important pour soi
  3. Faire une demande claire et efficace

 

1. Permettre à l’autre de faire à sa manière

Pour cela nous vous invitons à ouvrir un espace où l’autre a la pleine responsabilité de la gestion du quotidien. L’idéal c’est que ce soit au moment de l’hiver de la Femme, donc un peu avant et un peu après le premier jour de ses règles ou de la lune Noire (quel que soit son moyen de contraception). Durant ce temps, la femme se retire car elle n’a pas d’énergie pour l’extérieur et elle prend soin d’elle. Elle laisse carte blanche à l’homme. A lui de trouver son mode de faire.

J’invite la femme a aiguiser sa curiosité sur cet autre fonctionnement beaucoup plus masculin. Qu’a-t-elle à en apprendre ? C’est en écoutant ce qui la dérange qu’elle trouvera la réponse.

 

2. Voir ce qui est important pour soi

Commencez par lister les différents éléments de la gestion du quotidien. Numérotez-les par ordre d’importance (le 1 étant le plus important pour vous) même si vous avez l’impression que tout est important.
Ex: 
Le fait que les enfants aient mangé passe peut-être avant le fait qu’ils aient pris leur bain.

Considérez le premier élément et posez-vous les questions suivantes :

  • En quoi est-ce important pour moi (par pour eux, ni pour les autres, ni au regard de principes éducatifs…) ? Si on reprend l’exemple du repas du soir, je sens que s’ils ont mangés, je suis apaisée car je sais que la nuit va être calme.
  • Qu’est-ce qui est important pour moi ? Ce qui est important pour moi c’est que je puisse bien dormir.

Avec ce processus, on se rend bien souvent compte que l’importance n’est pas à l’endroit où on l’attendait. On pourrait s’attendre à cette réponse : « c’est important que les enfants mangent le soir ». Pour quelles raisons ?
Pour qui est-ce important ?… Nous nous rendons compte alors que nous agissons par principe sans tenir compte de nous-mêmes et nous attendons que l’autre réponde à nos principes qui ne sont ni les siens, ni ceux qui nous correspondent.

Nous invitons à faire de même pour chaque élément de votre liste.

 

3. Faire une demande claire et efficace

On croit souvent que ce qui est évident pour nous, l’est aussi pour l’autre.

Ex: « Je ne vais pas lui demander de vider les poubelles alors qu’elles débordent ! C’est juste du bon sens ! »  Or, je ne sais pas ce qui se passe dans son monde pour qu’il les laisse déborder et ce n’est pas là la question. Le problème c’est que moi, cela me dérange et que j’ai besoin que les poubelles soient vidées. Donc j’attends qu’il réponde à une demande qui n’a pas été formulée et je m’insurge quand il ne répond pas de la manière que je souhaite à ce que je ne lui est pas demandé, mais qu pour moi est évident.

On confond souvent la demande et l’ordre. En effet, si on ne laisse pas la possibilité à l’autre de dire non à notre demande, ce n’en est plus une : c’est un ordre. C’est une des raisons pour laquelle on ne fait pas de demande.

Dans l’exemple des poubelles, j’ai la possibilité :

  • Soit de décider de le faire et ainsi de me respecter dans mon besoin, ce qui n’est pas négligeable.
  • Soit de décider de ne pas le faire et je fais la demande avec les éléments suivants :

                   – Ce qui est important pour moi et une notion de délai : c’est important pour moi que les poubelles soient vidées
                     avant que je parte
                   – Mon positionnement sans chercher à le justifier : je ne le ferai pas
                   – Ma demande : c’est OK pour toi de le faire ?

Si la réponse est non, j’ai le choix de revoir les différents éléments (ma position, mon délais)… et c’est là que les négociations commencent dans le respect de chacun.

Nous attendons vos prochaines questions (qui resteront dans l’anonymat si vous nous les envoyez par mail mais qui seront visibles si vous les notez dans les commentaires). Prenez votre courage à deux mains et osez nous interroger sur  ce qui vous  tracasse, cela peut :
d’une part, vous éviter de continuer à tourner en rond
et d’autre part, servir à d’autres

A très bientôt

Fabien & Maïtie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *