Peur de sa colère

On avril 18, 2014 by Fabien et Maitie

Colère-homme

Voici une nouvelle question qui nous apparaissait pertinente : « Cela fait quelques temps, qu’il crie pour un rien et je ne supporte pas sa colère. Alors, je fais tout pour éviter les conflits et je n’y arrive pas. J’ai l’impression de ne plus avoir d’espace pour bouger, pour vivre…. Qu’est-ce que je peux faire? « 

Nous comparons souvent la colère à un volcan : c’est l’expression de l’énergie de la personne qui est contenue jusqu’à ce qu’elle explose littéralement. C’est une soupape vitale.

 Le fonctionnement de la colère

Lorsqu’une personne est en colère :

  • Elle perd le contrôle de ce qu’elle dit
  • Elle se soulage en vidant son sac
  • Elle cherche à être entendue dans sa colère
  • Elle cherche à réveiller la puissance de l’autre.

Plus la personne s’autorise à l’exprimer pleinement, comme le fait l’enfant, plus elle s’en libère ; moins la personne s’autorise à l’exprimer plus cette colère vient tout gangréner et transpire dans ses moindres faits et gestes. Notre société nous apprend à étouffer la colère alors que c’est en l’exprimant qu’elle devient inutile et qu’on s’en libère. La personne qui est en paix avec la colère devient un individu à part entière.

Par la colère, l’autre vous cherche. Si vous avez peur, vous vous effacez de plus en plus… donc il vous cherche de plus en plus. Donc cultivez le fait d’habiter pleinement votre corps et de vous positionner lorsque quelque chose n’est pas OK pour vous. Vous verrez alors que la colère devient inutile.

 

Les 3 astuces de l’Institut F&M

Voici nos 3 astuces pour accueillir la colère de l’autre et ne pas rentrer dans les jeux psychologiques  :

1. Ne montez pas sur le ring

Femme-ringpas monter pas sur le ring est une manière de dire de ne as se laisser embarquer. Car la personne qui est en colère monte sur le ring de sa propre interprétation des faits. Elle est libre de son interprétation et cela ne vous appartient pas. Si elle adhère au film qu’elle se fait, cela la concerne. Revenez à vous en respirant et laissez-la faire : ne rentrez pas dans son film.

2. Gardez votre centrage

Ne vous laissez pas tomber : observez ce qui est touché en vous et prenez en soin par le processus F&M car votre peur alimente la colère de l’autre. Cela vous permet de regarder la scène qui se déroule avec vos yeux d’adulte et non d’enfant blessé. C’est ce qui fait de vous un enfant responsable à savoir un individu responsable ces processus de fonctionnement.

3. Positionnez-vous fermement

Positionnez-vous fermement revient à entendre votre interlocuteur sans cautionner pour autant ce qui est dit. Utilisez une phrase du style : « j’entends ta colère et en même temps je ne suis pas OK de la supporter. Alors va vider ton sac ailleurs et quand tu es OK on parle de tout cela. » Certaines personnes se placent alors en supporter pour encourager l’autre à tout vider en se faisant écho de ses paroles : « j’entends que t’es blessé, que tu trouves cela injuste, que t’en a marre, alors vas-y exprime-toi pleinement, dis vraiment e que tu à dire, ne garde rien sur le coeur pour qu’on en finisse une bonne fois pour toute… »

 

La peur de la colère

PeurLe fait d’avoir peur de la colère de l’autre, parle de la peur de votre propre colère, la peur de votre masculin et de votre réelle puissance. Donc pour tous ceux et celles qui veulent aller plus loin, soit en sachant plus soit en décidant de changer de comportement de manière durable, cliquez sur les liens ci-dessous et/ou inscrivez-vous à nos stages.Prendre conscience est un premier pas, mais ce la n’est pas suffisant, car il convient ensuite de pouvoir accueillir cela en vue de l’intégrer profondément en soi pour que cela se transforme réellement. C’est pourquoi nous avons crée ces stages en présentiel, qui permettent de vivre, de ressentir et d’intégrer de nouveaux processus en soi.

 

 

1. Pour aller à la rencontre de votre Barbare :

 

2. Pour harmoniser votre masculin-féminin

 

Posez vos questions et nous y répondrons dès que possible !

3 Responses to “Peur de sa colère”

  • Pour ma part, ma peur de la colère de l’autre, c’est surtout une peur instinctive qu’il explose, s’en prenne (encore plus) à moi et devienne violent… Comment faire dans ce cas?

  • Pour ma part, ma peur de la colère de l’autre, c’est surtout une peur instinctive qu’il explose, s’en prenne (encore plus) à moi et devienne violent… Comment faire dans ce cas?

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *