Le point zéro : solution pour une vie harmonieuse ?

On juillet 10, 2013 by Fabien et Maitie

Le point zéro est un concept mathématique, qui, appliqué au développement personnel, permet d’envisager sa vie selon un principe d’harmonie, permettant que chaque chose soit à sa place plutôt que de vivre sur un principe d’équilibre, impliquant de devoir sans cesse intervenir sur son environnement pour le réguler ou le réparer. Le point zéro est-il une solution pour une vie harmonieuse?

Observons ce que ces sages asiatiques ont à nous enseigner à ce sujet.

Fable – Le tigre, le dragon et le Phoenix

Au coeur d’une falaise, un tigre se fatiguait,

A sans cesse descendre et sans cesse monter,

Sous l’œil aussi curieux qu’agacé d’un dragon,

Qui semblait paresser au sommet d’un donjon.

 

-« Quel curieux manège que ceci ! lui lança le dragon

Etes-vous obstiné ou simplement idiot?

– Cher cousin, je cultive ma puissance étonnante,

montrant à tous, ce qu’est force de volonté .

 

– Mais à courir ainsi vous serez épuisé

Mieux vaut vous détacher, pour mieux vous élever

N’est-ce pas à cela que sert la volonté ?

Questionna le dragon d’un air bien inspiré.

 

Le bruit de leur dispute, quoique fort légendaire,

Interpella au loin le noble astre solaire.

Un phoenix apparut, se plaçant au milieu

Tel un cœur complétant la triade tête-cœur-corps.

 

-« C’est bien là l’expression des archaïques anciens ! »

souffla l’oiseau fumant de sa transformation.

– « Et de qui parlez-vous ? » grognèrent les compères,

 l’un prêt à bondir et l’autre à le rôtir.

 

– « De tout ceux qui confondent sagesse avec paresse,

et pour qui l’intention n’est autre que volonté.

J’ai le précieux Point Zéro que je peux vous léguer,

Pour que d’harmonie l’intention soit maîtresse.

 

A ces mots, l’oiseau mystique vint à s’enflammer, 

Laissant pour seul tribu à nos compères surpris,

Le choix de ce « Et si » qui ouvre l’inconnu

D’une intention nouvelle à oser explorer.

 

« Et si, plutôt que de courir après la volonté

nous cultivions en nous, ce précieux Point Zéro ? »

Chacun à sa manière en trouva le chemin

Rayonnant sa puissance sans rien à démontrer.

 

Moralité

Plutôt que de courir à force de volonté,

Mieux vaut rester centré et trouver la Présence

Qui garde la justesse et cultive l’harmonie.

 

La clé  – Le pouvoir de l’intention au point Zéro

Une intention faite sur le principe d’harmonie permet à chacun d’être plus centré sur lui et que son intention soit véritablement le reflet de ce qui l’anime (comme un cap intérieur) et non de ce qu’il convoite (comme un objectif à atteindre dans un but de performance).

 

Le zéro ou l’art de l’équilibre

La notion du zéro comme elle est utilisée en mathématiques ou en physique n’est valable que s’il n’y a que deux forces en présence.

Si nous prenons une image pour illustrer cela, la balance est tout indiquée. En effet, il y a bien 2 forces et seulement 2 forces en présence, symbolisée par des plateaux sur lesquels nous pouvons mettre des poids. Si nous mettons 2kg sur le plateau droit et rien sur le plateau gauche, la balance descendra du côté droit ; en revanche, si nous rajoutons 2 kg à gauche, elle va s’équilibrer, car les forces de gravité vont s’annuler. ((-2) + 2 = 0)

 

L’être humain peut-il vivre une vie équilibrée ?

Pendant des années, nous avons, en tant qu’être humain tenté en vain de fonctionner comme si nous n’étions que 2 forces en présence, et pour cela nous n’avons eu de cesse de nous « séparer » et de tout isoler.

Par exemple, lorsque nous quittons notre foyer pour aller travailler, nous arrivons au bureau et constatons que des choses ne vont pas, « ne sont pas équilibrées », alors nous intervenons pour contre-balancer cela (c’est comme si nous rajoutions 2 kg sur l’autre plateau). Puis, satisfaits, nous rentrons chez nous, mais lorsque nous franchissons le pas de la porte, il y a un problème avec notre enfant, alors de nouveau nous tentons de rééquilibrer cela ; puis nous nous couchons satisfaits et discutons avec notre conjoint(e) et là, de nouveau il y a point de déséquilibre ; donc nous fournissons de l’énergie et de la présence pour lisser tout cela et fatigués mais satisfaits, nous nous endormons. Le lendemain matin, nous repartons au travail et là, surprise ! De nouveau il faut ramener de l’équilibre. Et ainsi de suite, avec une succession de situations réclamant toujours plus d’équilibre (notre famille, nos loisirs, la banque, notre santé, etc.)

Nous enchaînons ainsi sauts de déséquilibre sur sauts de déséquilibre, et plus les jours avancent, plus nous nous épuisons à ce petit jeu, avec cette certitude que cela risque d’être sans fin. Certains d’entre nous, capitulent même vers des états dépressifs ou dépressionnaires, avec comme mantra : « je n’en peux plus, dès que je remets de l’ordre quelque part, ça saute ailleurs et là je suis épuisé ». Comme disait Mr Audiard : « l’éternité c’est long, surtout sur la fin ».

Mais l’être humain est-il simplement comme une balance ? Seulement régi par deux forces ou sommes-nous plutôt une infinité de forces à l’œuvre ? Que nous montre  notre biologie ? A chaque instant des cellules meurent et naissent, s’organisent et se désorganisent ; que dire de notre physique, composée de milliards d’atomes, qui, eux aussi, ne cessent de se transformer ?

Il semblerait que si l’humain est régi par une infinité de forces, il faille appliquer la loi mathématique la plus adaptée afin de faciliter son évolution. Mais existe-t-il une loi qui puisse régir 3 forces jusqu’à une infinité ? Et la réponse est oui ! C’est ce que l’on appelle le point zéro.

 

Le point zéro ou l’art de l’harmonie

Le point zéro est considéré du point de vue des mathématiques et de la physique comme un point d’harmonie, qui intègre tous les paramètres possibles de la biologie et de la physique, et même le paramètre que ceux-ci sont en mouvement, donc en constante évolution.

Les notions d’harmonie nous ont souvent été rendues familières par des accès à la nature, par certaines pratiques sportives ou encore grâce à la spiritualité. Cependant, hormis être régulièrement dans la nature (y compris être un ermite), pratiquer souvent du sport (jusqu’à en faire son métier) ou être un Maître (quelle que soit sa philosophie), il semblait jusqu’à présent, qu’il soit bien difficile de cultiver cette harmonie quand le quotidien et son florilège de troubles viennent nous assaillir.

Les dernières recherches en matière de point zéro, notamment dans le domaine appliqué des thérapies ont pu mettre en évidence d’autres approches.

Ce qui serait donc proposé à l’humain, dans son comportement, de passer de l’équilibre et de ses innombrables déséquilibres à l’harmonie et l’état d’harmonie. Mais voilà, comment concrètement faire cela ? Car de manière conceptuelle ou intellectuelle, cela peut sembler séduisant, cependant, la pratique semble tout autre.

 

Outil pratique – Savoir émettre des intentions au point zéro

Dans notre vie de tous les jours, nous émettons en permanence des intentions (conscientes et inconscientes) et les satisfactions ou les frustrations qu’elles entraînent constituent l’humeur ou la tendance générale de notre vie. Nous avons donc dans les mains, le pouvoir de changer 1) nos intentions  2) notre manière de cheminer vers ces intentions  3) notre manière de vivre les « résultats » de ces intentions.

 

Ecrire ses intentions

Nous invitons à prendre un papier et un crayon et à faire une liste précise de toutes les choses dont vous rêvez mais comme notre blog porte sur la voie du couple (autant intérieur qu’extérieur, certes), nous allons plutôt aborder les relations de couple.

Donc écrivez de la manière la plus complète qui soit ce que vous souhaitez vivre dans votre couple. Faites cet exercice comme si vous aviez une baguette magique et que tout était possible.

Le fait de s’autoriser à émettre consciemment une intention est le premier pas pour  passer outre certaines de vos croyances limitantes et de s’en affranchir. Cependant, nous n’avons pas de pouvoir sur l’autre mais simplement un pouvoir sur une partie de la relation que nous entretenons à l’autre et qui va de nous à lui ou elle.

 

Prenons un exemple

Jack écrit sur sa liste la chose suivante : j’aimerais vivre une relation amoureuse avec Katie qui soit harmonieuse et paisible. Cependant si Jack a bien émis une intention, que va-t-il faire pour cela et comment va-t-il l’incarner ? Si Jack en reste là, alors il va attendre en espérant que cela arrive ; un peu comme s’il appliquait la loi d’attraction ou la pensée créatrice en pensant que cela serait suffisant. Or ce n’est que la première partie de l’intention.

 

La loi de l’attraction : l’intention en pensée

le-secret-the-secretVous avez sûrement entendu parler de la loi d’attraction avec notamment l’ouvrage « le secret » de Rhonda Byrne. Ce dernier a fait couler beaucoup d’encre dans le monde entier, tant par les éléments qu’il apporte que par les objections qu’il soulève. La loi de l’attraction intéresse la voie du couple en ce sens qu’elle replace l’individu dans une forme de responsabilité : la responsabilité de voir le monde à sa manière. En effet, nous aimons cette idée que nous sommes responsables de nos actes, de nos mots et de nos pensées. Cependant la loi de l’attraction n’agit qu’au niveau de la pensée ; ce qui n’en fait pas quelque chose d’erroné, mais d’incomplet.

 

 

En même temps, c’est un début.

Une fois que vous avez émis en pensées ce que vous souhaiteriez, il va falloir vérifier si cela est juste. Ce que nous entendons par juste, c’est que cela correspond à quelque chose de fondamental qui vous anime et non un caprice de votre ego. Cela revient à ce qui fait sens pour vous et qui a de l’importance.

Reprenez maintenant votre liste et éliminez tout ce qui est de l’ordre du caprice, tout ce qui ne vous apporte pas fondamentalement mais « ferait bien » et ne gardez que les intentions essentielles.

 

Savoir écrire des intentions efficaces

Maintenant que vous avez vos intentions essentielles, il convient de vérifier si elles sont écrites en respectant les grandes lois de votre vivant ; à savoir : les lois de votre corps.

En effet pour qu’une intention fonctionne elle doit respecter votre triade : Tête (pensées), cœur (sentiments), corps (actions).

Le fait de les avoir écrites et de commencer à vérifier si elles faisaient sens, constitue l’étape tête et une partie de l’étape cœur.

 

Voyons comment activer l’étape corps.

Il y a quelques règles à suivre pour que cela fonctionne :

1)    Toujours parler à la première personne : « Je ». Afin d’endosser pleinement la responsabilité de votre commande. C’est comme si vous aviez une clé de voiture, le « je » correspond au fait de mettre la clé dans le contact.

2)    Utiliser un verbe d‘état. Soit le verbe être, soit le verbe avoir. Car les verbes d’état vont amener un changement d’état qui va favoriser d’être enclin à accueillir le fruit de vos intentions. C’est un peu comme si vous défaisiez le neiman de la voiture.

3)    Toujours parler au présent. Car votre corps ne vit qu’au présent.

Dites les phrases suivantes et ressentez les différences que cela produit :

–       S’il me comprend j’aimerais que l’on prenne des temps ensemble pour parler

–       J’aimerais que l’on prenne des temps ensemble pour parler

–       Je prends des temps avec lui pour parler

–       J’ai des temps avec lui pour parler

Vous venez de faire démarrer le contact et l’allumage s’est produit. Il en de même pour votre cerveau qui vient de s’allumer et de se brancher sur le cœur et sur le corps, permettant ainsi que votre machine se prépare à agir.

4)    Trouver votre plus grande résistance. Si vous lancez une intention, cela revient à lancer une commande à toutes vos cellules en les informant et, à leur tour, par effet de bio-résonnance et de fréquences électromagnétiques, elles vont informer l’univers (tout ce avec quoi vous êtes en lien). Pour que cela fonctionne, cherchez en vous ce qui empêcherait votre intention de se réaliser ; il y a fort à parier que vous trouverez alors une de vos résistances. Or si vous êtes conscient de cette résistance et que vous l’accueillez, il n’y a aucune raison pour qu’elle empêche votre intention de se réaliser.

5)    Intégrez votre résistance grâce à ce magique petit mot : même si. Votre intention est comme un vecteur positif qui va dans une direction, or votre résistance, elle, est comme un vecteur négatif qui va dans le sens opposé. Si vous utilisez « même si », vous permettez la cohabitation des deux et de fait votre résistance s’intégrera dans votre intention au point même de lui servir de carburant. On peut aussi parler d’intégrer la charge magnétique négative.

6)    Donner un indicateur de temporalité avec la phrase « au plus tard le… ». Cela va permettre à votre cerveau et à l’ensemble de votre corps de se mobiliser pour trouver la solution afin que votre intention se réalise.

7)    Agissez vers votre intention, notamment en étant prêt à accueillir ce qui va se présenter même si cela n’a pas la forme que vous escomptiez. C’est comme un cap à suivre.

Ce qui donnerait dans l’exemple de Jack: J’ai une relation amoureuse harmonieuse et paisible avec Katie même si j’ai peur de tomber dans la routine, et ce au plus tard le 31 décembre 2013.

 

Pour résumer, voici l’équation de l’intention au point zéro

Je + être/avoir + v. au présent + commande + même si + charge négative (résistance) + action

 

Dès lors, à vous de jouer.

6 Responses to “Le point zéro : solution pour une vie harmonieuse ?”

  • Bonjour,
    merci pour cet article et pour cet explication clarissime du point O. Je ne l’avais encore jamais trouvé si bien expliqué et mis en perspective. C’est maintenant clair pour moi.

    • Merci de votre commentaire et si vous avez des questions ou des sujets que vous aimeriez que nous abordions, nous vous invitons à nous le faire savoir. Cela fera alors l’objet d’un article express. Que l’harmonie et la convergence vous accompagnent dans ce qui est juste pour vous.
      FnM

  • Merci pour ces précieux conseils.
    Une question toutefois spécifier une échéance me fait un peu peur. D’une part parce que je ne suis pas Dieu ou la Déesse pour choisir la date à laquelle mes intentions doivent se réaliser ;o). Et d’autre part parce que si mon intention ne se réalisait pas dans le temps escompté que se passerait-il ? Toute la démarche est-elle vaine ? Faut-il recommencer ? Faut-il oublier cette intention ?
    Merci pour votre réponse. Et bonne continuation à la Voie du couple.

    • Le point zéro permet d’activer le pouvoir de l’intention et de devenir responsable de ses intentions (et donc de ses pensées). En ce sens, par le verbe créateur et la pensée créatrice, vous un dieu ou une déesse. Mais pas dans le sens, que tous vos souhaits sont exaucés mais dans le sens que tout ce qui est essentiel et dont vous vous autorisez à en prendre la responsabilité (de l’accueillir), vous allez alors lui donner une chance de pouvoir se manifester. Donc oui, il est normal que cela puisse faire peur de poser une échéance car cela va jouer à 2 niveaux:
      1) Que si cela arrive, vous allez devoir accueillir cela et changer votre manière de fonctionner dans le monde en prenant la mesure que vos pensées et vos mots ont une réelle portée.
      2) Que cela oblige à poser un point de repère vous mettant dans une dynamique. Et ne pas honorer cette dernière va revenir à vous renier vous-même.
      Donc l’échéance est la garantie pour votre système énergétique que réellement vous vous impliquez dans votre demande et qu’elle n’est pas un simple souhait hypothétique comme une douce rêverie.

      Concernant le fait de mettre une date butoir, cela va vous permettre de:
      – valider que votre intention est toujours d’actualité après un certain temps où vous avez agi en ce sens. (car souvent, ce n’est pas le résultat qui va importer mais le chemin emprunté qui va nous apporter ce que nous recherchions profondément)
      – réajuster les actions menées pour continuer d’aller dans le sens de votre intention (et donc d’augmenter votre intuition et votre vision intérieure).

      L’intérêt du point zéro est de pouvoir s’autoriser tout en étant conscient(e) de ses résistances pour mieux les accueillir (afin de leur redonner leur place juste). Donc c’est une approche inclusive qui va bien au-delà de l’intention que vous avez posée, puisqu’elle vous permet de vous transformer pour être un peu plus vous chaque jour. Donc rien n’est vain, tout a une portée.

      Pour conclure je dirais : observez, expérimentez, célébrez et ajustez… puis observez, expérimentez….etc

      F&M

  • Bonjour, et merci pour cet article PRATIQUE !
    Pour ma part, j’ai lu le livre essence de Kishori Aird, et j’ai parfois quelques difficultés pour formuler des intentions.
    Par exemple je suis une personne qui craint le bonheur, j’en suis terrorisée, car j’ai la croyance ancrée et consciente que si l’on goûte au bonheur, il y’a forcément et logiquement, un revers de médaille. Que si on a mangé son pain blanc il faut manger son pain noir, que quand on monte il faut redescendre etc… La fameuse polarité ! Pourriez vous m’indiquer comment formulr une intention au point zéro, de manière à ce que je puisse être pleinement heureuse, joyeuse, rire de bon coeur, sans craindre de payer un malheur en contre-partie de ce bonheur ? Donc d’un côté pouvoir éviter la crainte du malheur, mais aussi éviter le malheur lui même ?

    Merci pour votre lumière 🙂 Camille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *