Le mystère d’une résolution réussie

On janvier 25, 2014 by Fabien et Maitie

Les saisons passent, offrant comme spectacle à ces années qui avancent des amoureux qui se bécotent sur des bancs publics, des vies de couple qui se réinventent, des familles qui se transforment en tribus, des enfants qui oscillent entre mutants et super-héros, bref des sociétés qui changent mais des résolutions … qui elles, meurent ! La voie du couple a désiré comprendre cet étrange phénomène, ce mystère des résolutions, qui se répète depuis des générations en vous racontant l’histoire de leur voyage à la rencontre de personnages (des gens de la rue, un champion des résolutions, une prêtresse, un maître spirituel et un couple) qui détenaient tous une clé pour réussir à réaliser ses résolutions.

Un élan réellement authentique

C’est par un matin de la mi-janvier, que nous, Fabien et Maïtie (F&M) pour ceux qui nous suivent) sont allés à la rencontre de passants qui arpentaient les rues et qui, comme vous, avaient émis des résolutions. Nous souhaitions connaître leur approche et leur point de vue. Ce que nous avons tout de suite remarqué, c’est que tous partageaient le même point de départ : un élan authentique vers une évolution de leur être.

Mais les points communs ne s’arrêtaient pas là. En effet, même si les individus rencontrés étaient bien différents et que leurs résolutions n’avaient rien à voir, en revanche, leurs arguments semblaient tous tirés du même chapeau, celui d’un mauvais magicien qui aurait raté son tour de magie.

Voici ce que nous avons récolté : « Le quotidien m’a rattrapé.. », « j’ai pas réussi à tenir cela, pourtant, je voulais vraiment…» , « je crois que c’était trop ambitieux, car c’est la troisième année que je me casse les dents », « c’est plus pour se donner bonne conscience qu’autre chose ».

Riche de cela, nous leur avons demandé quelles étaient leurs intentions profondes lorsqu’ils avaient posé leurs résolutions ; en d’autres termes, au-delà de l’action elle-même, du type « arrêter de fumer », « faire du sport », « manger bio », etc… qu’est-ce que cela représentait pour eux de faire cela ? En quoi cela était-il capital ?

 

Une intention profonde inexistante

Certes, si un certain nombre de nos interlocuteurs nous ont exposé avec brio les bien-fondés de telle ou telle résolution, c’était une toute autre histoire que de simplement nous expliquer l’enjeu personnel qu’ils mettaient dans cette résolution.

Et là encore, ce fut très étonnant de constater que les réponses allaient dans le même sens. (« Ah, ben je n’y avais jamais pensé », « j’en sais rien, moi », « ça c’est une bonne question… », «vous voulez savoir en quoi c’est important pour moi, c’est ça ? »)

Nous avancions, car visiblement, les résolutions semblaient manquer d’une racine d’intention forte pour pouvoir durer et donc se réaliser.

Notre prochaine rencontre allait être décisive.

 

Une conviction implacable – un Must

Nous sommes alors partis à la recherche de champions de résolutions accomplies et nous avons rencontré Anthony Robbins.(voir sa vidéo sur le sujet). Nous voulions comprendre ce qu’il avait fait de si différent des gens de la rue, pour que ses résolutions s’accomplissent.

Une chose nous a particulièrement interpellé, ce fut son énergie et sa détermination. Et quand nous l’avons interrogé sur le sujet, voici ce qu’il nous a révélé :

« La conviction que tu mets dans ta résolution doit être un MUST. C’est à dire quelque chose que tu te dois de faire pour toi et dont tu es le seul à connaître l’enjeu. Enjeu pour lequel tu es prêt à tout, tellement il est important. C’est dans cette conviction que se trouve ton levier motivationnel, à savoir ce qui va te permettre de garder la motivation au fil du temps ».

Dès lors, nous venions d’apprendre une nouvelle clé : la conviction est un élément essentiel pour que le temps ou le quotidien n’érode pas la résolution.

Cependant, l’aspect conquérant de ce type de champions, leur énergie de vie, leur forme de pensée, en font des êtres atypiques et nous n’aspirons pas  tous à vivre de cette manière. Il nous manquait donc d’autres points de vue pour compléter notre recherche et ainsi proposer  les clés en vue de percer le mystère des résolutions.  Il nous sembla judicieux d’étoffer notre lecture en apportant d’une part, un regard féminin et d’autre part, une vision spirituelle.

 

Un cap et non un objectif

C’est alors que nous avons eu la chance de rencontrer celle que certains appellent Mère, et qui a contribué à fonder Auroville en Inde. Cette femme, éminemment sage et hautement respectée, portait en elle une autorité noble des plus rayonnantes. Lorsque nous l’avons interrogé sur sa manière de faire des résolutions, voici ce qu’elle nous a enseigné:

« La résolution vue par vos pays riches, vous place à l’extérieur de vous ; en ce sens que vous convoitez quelque chose d’extérieur à vous (ne plus fumer) en espérant que vous existerez un peu plus socialement car on vous appréciera un peu plus pour ce que vous venez de réaliser. Or, vous vivez cela comme un objectif à atteindre, une performance à réaliser ; mais la performance est dans le futur, pas dans le présent ; or les actions que vous allez mener, elles, sont dans le présent. Donc pour y arriver avec cette approche, il va vous falloir une quantité d’énergie colossale, digne des plus grands champions. Et plutôt que d’échouer comme champion, en vous donnant les moyens, alors, il vous sera plus aisé de faire échouer vos résolutions sur la berge de l’oubli. »

Mais qu’est-ce que vous proposez, lui demanda Maïtie ?

« Tout simplement de vivre votre résolution comme une réalisation. Pour cela, transformez votre objectif en cap, en direction. Si désormais, vous tendez vers telle direction, vous entrez dans une dynamique du vivant qui ne vous oblige pas à passer en force mais à vous écouter dans l’instant tout en étant en mouvement vers. Ce qui importe pour nous est le chemin et votre manière d’apprendre sur vous-même grâce au chemin, le cap n’est qu’un élan directeur ».

Nous la remerciâmes avec gratitude pour son discours avisé, avant de nous rendre vers notre prochaine étape : un maître spirituel issu de la tradition des moines de forêt.

 

Une discipline du vivant par le rituel de l’instant

Ce vénérable nous accueillit avec un grand sourire et quelques mots qui témoignaient d’une espièglerie particulièrement éclairée : «c’est bien, vous êtes courageux d’être venus jusqu’ici ensemble et de toujours être ensemble malgré votre long périple. Que puis-je faire pour vous ? ».

A peine, avions-nous fini notre question qu’il se mit à rire, puis nous répondit ceci :

« Pour nous, cultiver le vivant implique une discipline de chaque instant où nous cherchons à être conscient autant de ce qui se passe en nous qu’autour de nous. Décider d’aller vers quelque chose qui résonne en vous ou qui fait sens pour vous, et que vous l’appeliez résolution, souhait, vœu, cap ou réalisation n’est qu’une manière plus ou moins habile pour que vous vous mettiez en marche vers vous-même. Ce qui va convenir pour arriver là où vous ressentez d’aller est de cultiver une discipline de votre vivant et pour cela, il existe une chose simple à faire : créer votre rituel.
– Qu’est-ce que vous appelez rituel ?
– Une suite d’actions simples que vous répétez en conscience et en présence à vous-même et qui contribue, d’une part, à augmenter votre présence et d’autre part à vous inscrire dans votre voie vers ce que vous avez à réaliser. Les rituels sont toujours personnels et évoluent car, comme vous, ils sont vivants et se doivent d’être ajustés. »

 

La voie du couple

Notre périple nous avait amené à comprendre que le mystère des résolutions ne tient en fait qu’à son porteur qui doit s’inscrire dans une attitude précise. Voici en synthèse le processus que nous avons trouvé pour faire de vos résolutions des rituels de réalisation.

1) Laisser émerger l’élan authentique

Nous vous invitons à prendre un moment chez vous pour laisser venir ce qui vous ferait plaisir de réaliser (utilisez pour cela votre énergie d’enfant intérieur et son lot de jeux). Notez 4 ou 5 choses au maximum.

2) Cherchez l’intention profonde qui se cache dessous

Puis, vérifiez en vous en quoi cela est capital (ex : « arrêter de fumer me permet d’affirmer ma capacité à dire non à quelque chose et ainsi d’assumer mon masculin un peu plus ». La cigarette ne devient alors qu’un support à oser votre masculin) ; et notez-le clairement en face de chacune de vos résolutions. 

3) Votre conviction devient un must

Ayant votre intention, il devient aisé de poser votre conviction et cela va être renforcé en must dès que vous poserez la phrase : « quoiqu’il advienne, dans cette année je … »

4) Vers un cap identifié

Pour amener maintenant la dimension de cap, ajoutez à votre phrase : « je m’efforcerai de … » ce qui va vous placer dans une dynamique sans vous mettre sous tyrannie de « performer ».

5) Créer votre rituel et cultivez-le dans une discipline du vivant

Identifier les éléments de votre rituel, (phrase, musique, moment, …) puis, en conscience et en présence, effectuez-le avec une régularité sans faille. Nous vous conseillons de faire votre rituel 4 à 5 fois sur une période donnée. Le chiffre 4 ou 5 va vous permettre plus facilement de réaliser, alors que dire ou vous engager à le faire quotidiennement va vous épuiser avant même d’avoir commencé.

Ex : Je m’engage quoi qu’il advienne à faire 4 séances d’une heure par mois de natation, qui me sont essentielles car elles représentent pour moi, un moyen assuré  d’exprimer et d’expérimenter plus de fluidité dans mon corps. Chaque lundi, mon rituel de nage sera composé d’un temps où j’écoute une musique du Grand Bleu, puis d’un temps où je me change en conscience et prépare ma bouteille d’eau, puis le moment où je nage et enfin un temps après, où je bois un thé au bar de la piscine en savourant ce que je viens d’accomplir.

6) Le soutien du couple

Enfin, faîtes cet exercice chacun de votre côté pour vos résolutions personnelles puis expliquez-le à votre partenaire de vie, afin qu’il comprenne ce qui se joue pour vous, mais aussi, pour qu’il puisse, cas échéant, vous soutenir si vous vous épuisez.

De plus, une fois cela posé, recommencez tout le processus pour établir à deux, vos résolutions de couple car elles vont vous permettre d’explorer de nouvelles voies et d’enrichir authentiquement la pérennité de votre couple.

 

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est la semaine de 4hCliquez ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *