Crise de couple

On février 12, 2014 by Fabien et Maitie

« On s’engueule de plus en plus, on n’arrive plus à se parler. Je ne peux rien lui demander, rien lui dire sans que ça explose. Je ne sais plus que faire ! Pourtant, je sais qu’on tient à l’autre, qu’on ne veut pas se séparer… mais je ne vois pas ce que je peux faire de plus … ».

Quand vous vivez une crise de couple, c’est souvent parce que l’un des deux ou les deux, ne sont plus en contact avec eux-mêmes. Dès lors, ce qui prend les commandes, ce sont les mécanismes de défense et d’interprétation,d’où les mots qui dépassent votre pensée et que vous regrettez par la suite. Aujourd’hui, les couples cherchent un chemin pour concilier vie de couple et individualité. Ce chemin n’est pas tout tracé, il reste à explorer.
Donc la première chose à faire lorsque vous vivez une crise de couple :
c’est de revenir à vous.

Voici 3 actions pratiques à faire tout de suite pour pour revenir rapidement à vous, avant que les conséquences ne soient trop graves, voire même irréversibles.

1.Je me fais plaisir

HammamSi d’un coup de baguette magique, vous ouvriez un espace rien que pour vous pour vous poser cette question :  depuis combien de temps je ne me suis pas fait vraiment plaisir ? Qu’est-ce que j’aurais envie?
Laissez venir des actions concrètes et réalisables qui ne dépendent que de vous. Par exemple, « j’irai au Hammam et pourquoi pas avec une copine (mais ce n’est pas obligé) ».

Imaginez que vous êtes en train de le faire … qu’est-ce que cela vous apporte ? Qu’est-ce que cela change dans votre corps ? dans votre esprit? Et une fois que vous venez de faire cela et que vous revenez dans votre quotidien, comment vous sentez-vous? Il vous reste à le concrétiser, donc à vous autoriser à vous faire plaisir et àprendre en charge votre besoinplutôt que d’attendre que l’autre le fasse. 

2.Je me focalise sur mes sensations (et non mes émotions)

Les émotions : e-motion (énergie en mouvement) sont des expressions de l’Ego (e-go : énergie qui agit). Or dans une crise de couple, nous assistons comme impuissants à ce combat d’Egos, où chacun se sent heurté. L’Ego est un ensemble de facettes, que nous pouvons symboliser par une théière (aux formes et matériaux variés) que nous avons élaborées à partir de notre enfant blessé, pour parvenir à être aimé et à grandir. A chaque fois que quelque chose vous blesse ou vous touche, c’est qu’une facette vient d’être touchée. Mais cette facette n’est pas vous, c’est une représentation de vous que vous avez érigée en croyance, à laquelle vous tenez, car vous existez au travers d’elle. Cette théière agit alors comme une carapace qui vous empêche de ressentir ce qui se passe en vous et qui préfère orienter votre attention sur la surface et ses heurts.

Donc, à chaque fois que quelque chose vous heurte, écoutez où c’est dans votre corps ? Et prenez soin de cette zone comme d’un enfant blessé que vous prendriez dans vos bras et que vous rassurez. Peu importe son histoire et sa blessure. C’est ce qui vous permet petit à petit de ne plus vous sentir agressé par l’autre. 

3.J’exprime mes émotions

Donnez-vous la possibilité d’aller exprimer vos émotions et principalement votre colère ou votre tristesse. C’est peut-être enretenir-emotions allant hurler dans la nature, en tapant dans des coussins, en vous défoulant sur les musiques de percussions… Le but est de sentir ce que vous faites sortir par le mouvement et éventuellement par le son.

Ensuite vous respirez ce que cela change dans votre corps et vous le savourez. Plus vous cherchez à contrôler vos émotions, plus elles prennent racines et vous gangrènent doucement de l’intérieur. Cherchez à les exprimer le plus spontanément et le plus souvent possible. Elles  expriment que vous êtes vivant(e).

Une fois que tout cela est mis en place,
vous pourrez commencer à chercher un autre moyen de communiquer dans le couple,
car chacun se revenu à lui et ne se perdra plus dans la surface de son E
go.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *